logo PORTAIL.WALLONIE.MUSEUM visiter voir apprendre informer

SCLAYN
Centre archéologique de la grotte Scladina


Photos 12053481.JPGLa grotte Scladina, découverte en 1971, fait l'objet depuis plus de 20 ans de recherches archéologiques minutieuses, menées par l'ASBL Archéologie Andennaise. La rigueur et la continuité de ce travail ont permis de mettre en évidence l'extraordinaire richesse de ce gisement. Outre la présence d'une faune représentative de la Préhistoire, parmi laquelle on retrouve l'Ours des cavernes, le Mammouth et le Lion des cavernes, Scladina a livré de nombreux niveaux d'occupation humaine s'échelonnant de 130.000 à 38.000 ans environ. Ces niveaux ont livré des milliers de pierres taillées par l'Homme de Néandertal ainsi que de nombreux ossements d'animaux chassés. Néanmoins, les plus importantes découvertes demeurent celles liées à l'Enfant de Sclayn, un enfant néandertalien mort à l'âge de 8 ans et 17 jours, il y a près de 100.000 ans. Ces découvertes, les seules pour le XXe s. en Belgique font de Scladina l'un des sites majeurs de la Préhistoire européenne. De plus, par la conservation remarquable des vestiges et des sédiments qui les protègent, ce gisement est devenu un point de référence pour la connaissance de l'évolution climatique du Nord-Ouest du continent européen. A ce jour, chercheurs et préhistoriens du monde entier participent à l'étude du gisement qui devient également chaque mois de juillet un chantier et lieu de formation pour de nombreux étudiants en Archéologie provenant de Belgique et de l'étranger.

La permanence de la fouille d'une part et l'évolution des techniques de fouille d'autre part font de Scladina un des sites à visiter pour se rendre compte des nombreuses facettes de la discipline archéologique. En compagnie d'un des archéologues du chantier, entrez dans ce sarcophage multimillénaire et partez à la rencontre d'une profession et d'un passé commun à toute l'Europe.

Au-delà de la fouille, de l'étude et de la conservation des vestiges archéologiques, l'ASBL Archéologie Andennaise s'est donnée une mission pédagogique, celle de transmettre au grand public une information correcte sur la Préhistoire, science et période encore trop souvent perçues comme nébuleuses et mythiques. Toute l'année, sur réservation, classes de l'enseignement primaire et secondaire, mais aussi groupes tous publics peuvent accéder au chantier, au laboratoire et à l'espace muséal où ils sont guidés et accompagnés par les chercheurs eux-mêmes.

Un décloisonnement entre « science », « pédagogie » et « tourisme » constitue notre force principale. Tout comme nos disciplines scientifiques invitent au partage des résultats, nos moyens d'expression sont en interaction permanente. Cette transparence est une garantie pour le visiteur qui peut, du même coup, avoir un regard sur l'ensemble de notre travail car les archéologues sont scientifiques, animateurs, muséologues. La Science étant en constante progression, nos commentaires sont sans cesse renouvelés et réorientés.
5.02592 50.4838