logo PORTAIL.WALLONIE.MUSEUM visiter voir apprendre informer

Trésor de la Collégiale de Visé

VISECarte wallonie

 

Description

Informations pratiques

Avantages

Galerie photos

Documentations

Publications

Service

Dans la région ...

 

Trésor de la Collégiale de Visé

Place de la Collégiale

4600 VISE

04/374.85.63

museedevise@skynet.be

Art religieux   Histoire   Folklore

 

Description

12103639.JPG12103641.JPG

Collections

Le trésor d'art religieux de l'ancienne collégiale de Visé comprend plusieurs oeuvres d'art dont la principale, la châsse de Saint Hadelin date des 11e (les 2 pignons) et 12e s. (les deux longs côtés du reliquaire). Il ya aussi le buste du saint confectionné au 14e s. (la tête en bois polychrome) et restauré au 17e s. (le buste : épaule) par l orfèvre Goesin. IL y aussi un lutrin-pélican, une dalle réalisée par le grand sculpteur Jean Del Cour.....Saint-Hadelin est un de ces nombreux missionnaires chrétiens venus d'Aquitaine dans le courant du 7e s. Il suivit son compagnon Remacle dans son oeuvre d'évangélisation des Ardennes. A son maître, on doit la fondation des abbayes de Stavelot, Malmedy et conjointement avec Hadelin, Cugnon. Hadelin lui-même eut comme principale mission la fondation de la communauté de Celles(près de Dinant).L'église romane du lieu fut consacrée en 1047 par l'évêque de Liège Wazon en même temps que la première châsse (dont subsiste les deux pignons avec le christ guerrier vainqueur du mal et le christ juge couronnant Remacle et Hadelin). Les longs côtés datent par comparaison iconographique et technique du 3e quart du 12e s., pendant l'âge d'or de l'art mosan. Huit reliefs d'argent repoussé narrent la vie religieuse d'Hadelin, tel qu'écrit par la Vita Hadelini (réalisée vers l'an 1000). La vision de la colombe qui détermine sa mission (1) suivi par la bénédiction de son maître Remacle (2) et l'appui des autorités seigneuriales du moment avec la visite de Pepin de Herstal venu lui demander audience (3).Fort de cet appui et des terrains lui octroyés, Hadelin peut fonder une communauté et reçoit ses premiers disciples (4).Le second long côté montre les prodiges réalisés dans les alentours de Celles (du nom de Cellae...grottes de la vallée de la Lesse). Le monde rural avec ses angoisses calendaires est rassuré par le miracle de la source, sortant du sol de Franchimont (Philippeville)(5). C'est assurément le plus beau relief de la châsse, imitant le style superbe présent sur les fonts de St Barthélemy à Liège. Le monde urbain avec la ville voisine de Dinant est concerné avec les maux physiques et la guérison d'une muette (6). Le monde la noblesse est sollicité avec la ressurection de Guiza, dame de souche noble qui souhaitait faire don de sa fortune à Hadelin. Eller revient à la vie, à l'entrée de Hadelin et matérialise ce don par la cession d'un gant.(7). La fin de cette aventure de Hadelin est la mort et la dépositrion de son corps dans un sarcophage (en 690) (8).

Bâtiment

La première église de Visé daterait du 8es, mais est probablement plus ancienne. On dit que Berthe, une fille de Charlemagne y serait enterrée. Cette église paroissiale dédicacée à Saint-Martin va voir son statut évoluer en collégiale, lors de l'arrivée du chapitre de chanoines de Celles, amenant en 1338 le précieux reliquaire de leur saint fondateur, voulant fuir par là les exactions du seigneur local de Celles-Vêves. Une petite ville, fraichement entourée de remparts (1330) les accueille et leur offre près d'un quart de la superficie pour l'installation de leur cloître (avec immuntés sacerdotales). Abimée lors du passage de Charles le Téméraire (1468), des iconoclastes (fin 16e s.), au moment de la destruction des remparts en 1675 par les armées de Louis XIV et au début du 20e s. par un incendie allumé par les armées allemandes le 10 août 1914. Elle a été reconstruite en 1924, -1925 par les architectes Jamar et Deshaye en style gothique. La muraille du choeur primitif (16e s.), classée a été maintenue. La tour romane et les nefs néo-classiques ont été completement remplacés. L'église est en cours de restauration quant à son choeur et à ses vitraux (fin 19es.).